La formation en IS prépare à intégrer un poste de cadre dans les secteurs des produits de santé, répondant aux demandes et besoins émergents des secteurs du Médicament, de la Cosmétique, de l’Aliment Santé, (formulation, développement clinique, production, distribution) et du secteur de la Sécurité Sanitaire et de l’Environnement, par :

  • l’association d’une formation scientifique solide à une formation professionnalisée
  • des programmes conçus et animés avec les professionnels de chaque parcours
  • l’apprentissage des outils et logiciels de Gestion et Management de Projet dans l’Industrie, la maîtrise de l’anglais et d’une 2ème langue vivante.
  • des stages industriels longs en entreprise (5 mois en M1 et 6 mois en M2)
  • la professionnalisation de parcours adaptés aux besoins du marché de l’emploi  en ouvrant la formation en M2 en alternance et par apprentissage ainsi qu’à la formation continue (VAP, VAE).

Le champ large des disciplines enseignées, la mise en place et la conduite de projets ainsi que  les parcours proposés permettent de développer, chez l’étudiant, des compétences transverses en Ingénierie de la Santé, s’appliquant dans différents secteurs comme le médicament, la cosmétique, les biomatériaux et l’environnement. Ces compétences favorisent d’une manière significative, l’insertion professionnelle.
Le terme santé doit être pris dans un sens très large, comprenant la santé des citoyens et celle de l’environnement qui l’entoure. Les produits de santé, qu’ils soient médicaments,  cosmétiques ou aliments de santé  présentent des points communs au niveau de l’élaboration, fabrication, réglementation.

Principales caractéristiques de la formation :

  • Une adaptation permanente de la formation selon les besoins des professionnels et l’émergence de nouveaux métiers dans les domaines des produits de santé, grâce à  un conseil de Perfectionnement, formé de professionnels et d’universitaires , qui revoit en permanence les bilans de la formation « ingénierie de la santé » ainsi que les évolutions à apporter aux programmes en fonction des besoins du secteur professionnel. Le secteur des produits de Santé évolue en effet rapidement en fonction des avancées scientifiqques, techniques, réglementaires, économiques, stratégiques ou managériales.
  • Une solide formation scientifique de base permet l’évolution
  • Tous les étudiants reçoivent les compétences de base, non liées à la spécialisation
  • La gestion de projet est au cœur d’une double compétence dispensée à tous.
  • La formation comporte une adaptation technico-réglementaire (niveau national et international)

Professionnalisation

La professionalisation est certainement à la fois la caractéristique la plus importante et le fil conducteur de la formation Ingénierie de la Santé de Montpellier. Elle prend plusieurs aspects :

  • l’intervention tout au long de la formation de nombreux professionnels de la santé, dont plusieurs PAST (Professionnels Associés à Temps Partiel, membres du corps enseignant de l’établissement).
  • nombreux stages (14 mois minimum en tout pour ceux qui font le cursus complet licence / master, dont 11 pour le master), complétés par des études de cas, des projets personnels le plus souvent en lien direct avec le milieu professionnel.
  • conseil de perfectionnement constitué de 50 % de professionnels et 50 % d’universitaires, qui guide la formation dans son évolution.
  • lien très fort avec le LEEM (les entreprises du médicament), syndicat des industries pharmaceutiques qui apporte son soutien permanent depuis la création de la formation.
  • association d’anciens élèves (AAEISM) qui permet d’avoir un retour permanent sur la pertinence des enseignements et qui fournit des conférenciers, des stages, etc…

Conseil de perfectionnement  :

La direction pédagogique de la spécialité « Ingénierie de la Santé » est assurée par le CONSEIL DE PERFECTIONNEMENT qui se réunit  une fois par an en fin d’année universitaire afin de faire le bilan de l’année écoulée, prévoir l’évolution de l’enseignement et des programmes de l’année à venir et d’analyser, à partir des indicateurs pédagogiques et professionnels, les performances de la formation. Ce Conseil permet également d’anticiper sur les métiers en émergence et d’évaluer leur adaptation et faisabilité au sein de notre formation.
La composition du Conseil est la suivante :

  • Monsieur H. J. DE JONG, Professeur, Secrétaire scientifique de la Fédération Internationale Pharmaceutique (FIP), Président du Conseil de Perfectionnement
  • Madame Perla DANAN, Adjoint au Maire de Montpellier, Sanofi-Aventis
  • Madame Emmanuelle GARASSINO Responsable de l’Observatoire des Métiers, de l’Emploi et de la Formation, LEEM
  • Monsieur Pascal BORDAT , Johnson&Johnson Consumer France
  • Monsieur Robert ROGIER, Directeur Pôle des Technologies de Santé du Languedoc-Roussillon
  • Monsieur Philippe HUBERT, Directeur Risques Chroniques, INERIS
  • Monsieur Yannick BARDIE, Consultant R&D Clinique
  • Monsieur Jean-Luc DELPOUS, Laboratoire Pierre Fabre
  • Monsieur Jean-Louis CHANAL, Chargé de mission ILIS
  • Madame le Doyen, Faculté de Pharmacie
  • Monsieur le Doyen, Faculté de Médecine
  • Madame Geneviève CASSANAS, Professeur Emérite
  • Madame Claude CASELLAS, Professeur
  • Les membres de l’équipe pédagogique et les PAST sont invités

Participation au réseau “REMIS” :

Ce réseau regroupe plusieurs formations “ingénierie de la santé” voir détails ici.

 Bureau :

Composé des responsable de parcours et de la directrice d’études, le bureau est présidé par le directrice du Master. Il a pour mission la mise en œuvre des décisions du Conseil de perfectionnement et la veille sur la qualité des enseignements et de l’animation.

International :

La formation « ingénierie de la santé » a dés le départ joué la carte de l’international, et a essaimé dans le monde entier. Pour cela, elle s’en est donné les moyens (formation/relations internationales)   .  Consulter aussi les sous-rubriques : importance des langues, étudier à l’étranger, …etc

Corps Enseignant :

Le corps enseignant provient à la fois de l’université et du milieu professionnel :

  • enseignants chercheurs (ou enseignants) des facultés de pharmacie, médecine, sciences de Montpellier.
  • professionnels associés à temps partiel (PAST). Plusieurs PAST occupent chacun un demi-poste de maître de conférences : ces enseignants, par leur double « casquette » sont un lien particulièrement efficace entre le milieu universitaire et le milieu professionnel.
  • conférenciers, essentiellement professionnels, mais aussi quelques spécialistes universitaires.

Il faut ajouter tous les maîtres de stages, dont le rôle peut s’avérer particulièrement décisif.